Accueil du siteLE MANIFESTE SURRE(GION)ALISTEManifeste surré(gion)aliste
Dernière mise à jour :
Wednesday 19 June 2013
Statistiques éditoriales :
44 Articles
Aucune brève
Aucun site
10 Auteurs

Statistiques des visites :
156 aujourd'hui
300 hier
172656 depuis le début
   
5- Principia Logica
Qu’a forgé la civilisation ?
GIF - 62.9 ko
Edvard MUNCH, "Le Hurlement"

Le pays de Vespucci a déjà fait du Puissant Mesechabe son égoût (le régionalisme d’égoût du Capitalisme), il nous a envoyé des barges d’ordures, et maintenant c’est en train qu’il envoie ses déchets dans le Delta ! La politique post-moderne devient auto-critique. Jamais auparavant il n’y eut de cause politique aussi célèbre que le « Poo-Poo Choo-Choo » [1] qui encense en ce moment les citoyens Mesechabiens. A dire vrai, les Mesechabiens aimeraient bien pouvoir agiter l’aspersoir vers nos bien-faiteurs qui accomplissent leur noble devoir en cherchant à transformer notre Delta du Mesechabe, Ravin du Monde, en une véritable Sierra Merdre.

En-dehors de la Région, tout n’est qu’excrément, déchet, ordure. Le Capital et l’Etat sont en-dehors des cycles, en-dehors du Tout qui se renouvelle lui-même. Leur Logique est celle de l’accumulation, l’Eternel non-Retour, le bouchon sans retour de l’Etre. Ils ont beaucoup accumulé mais hélas, tout ça n’est que Poo Poo.

Où est la Réalité aujourd’hui ? Quand les pollueurs associés vomissent leur poison dans les fleuves et les rivières, les partisans de l’action directe soudent les tuyaux : les empoisonneurs sont protégés ; les protecteurs sont en prison. « Ceci n’est pas du poison... Ceci n’est pas un tuyau... » Quand la réalité est la terre dévastée, nous devons simplement dire non à la Réalité. La surréalité Surré(gion)ale est ailleurs.

« Y a-t-il un docteur en Pataphysique dans la salle ? »

Enrico BAJ, "Au feu"

Les Régionalistes sont des Pataphysiciens. Jarry, fondateur de la Sublime Science de la Pataphysique, apporta une contribution inestimable à la pensée régionaliste avec son invention/découverte de la Pataphysique.

La Pataphysique, disait-il, « sera surtout la science du particulier, quoi qu’on dise qu’il n’y a de science que du général. Elle étudiera les lois qui régissent les exceptions, et expliquera l’univers supplémentaire à celui-ci ; ou moins ambitieusement, décrira un univers que l’on peut voir et que peut être l’on doit voir à la place du traditionnel. Les lois que l’on a cru découvrir de l’univers traditionnel étant des corrélations d’exceptions aussi, quoique plus fréquentes, en tous cas de faits accidentels, qui se réduisant à des exceptions peu exceptionnelles, n’ont même pas l’attrait de la singularité. » [2]

La Pataphysique nous aide à nous rappeler cette Vérité souvent oubliée que l’Univers lui-même est la Grande Exception — par rapport au Non-Etre qui a cours ordinairement. Les Régions sont, bien sûr, tout à fait exceptionnelles — exceptions même à elles-mêmes. Les Régionalistes sont des peuples exceptionnels et devraient par conséquent être traités, comme les Régions, de manière tout à fait différente.

Héraclite a découvert il y a 2500 ans que la Réalité est toujours ce qu’elle n’est pas, et qu’elle est toujours étrange. Ainsi qu’il le formule, « S’il n’espère pas l’inespérable, il ne le découvrira pas, étant inexplorable et sans voie d’accès. » (fragment 18) Les Régions sont le lieu où se produit toujours l’inattendu. Quelle que soit la force que nous mettions à lutter contre une pensée perturbante, il est impossible de la garder hors de notre conscience — hors de notre Psychorégion. Des pensées telles que : « Pour le Compte, la Marquise assomée était sortie bouffer du gazon » ou « Il partit au galop dans le couchant, chevauchant son poney préféré, Trotsky. »

Politique verte : Militants vs. Mirlitons.

Nous avons besoin d’une Politique Verte qui soit une Politique des Régions, donc une Politique de l’Imagination. La vieille politique est morte : politique de l’Etat, de la bureaucratie, de l’économisme, de la technocratie. Sa puissance est écrasante, mais elle est morte. L’enterrer est une autre affaire. C’est elle qui nous enterre. Ce pauvre vieux Kroutchev avait dit aux Capitalistes : Nous vous enterrerons. Au lieu de cela, ils sont en train de l’enterrer, lui et tout le monde — sous un wagon de bordilles. La vieille politique est une politique du plastique sur de l’asphalte. La politique de l’inorganique, de la désorientation, de l’absence de lieux, de la nécrophilie.

Les Wobblies, qui furent les plus radicaux parmi les mouvements de travailleurs Américains (le seul mouvement de travailleurs qui fit appel aux clochards et aux surréalistes) disait qu’il était en train de « créer un nouvau monde dans la coquille de l’ancien ». Aujourd’hui la coquille du vieux monde est plus desséchée que jamais. Il est temps de commencer à faire pousser un nouveau monde ! C’est le sens d’une « Politique Verte ». Mais il semble parfois qu’en matière de « Politique Verte », ce qui se passe se conforme à ce slogan : « Créer le nouveau monde en le crevant de l’intérieur. » Pour sûr, le vieux monde doit mourir, mais nous ne pourrons certainement pas l’emmerder à crever.

La Politique Verte doit devenir une Politique des Régions — de toutes les Régions, des Régions célestes aux Régions souterraines. Que le prochain rassemblement des Verts dirige toutes ses affaires en poésie. Cela augurera du jour où toute l’Amérique sera verte. Mieux encore, du jour où pour des frais modestes, nous pourrons faire un changement de nom internationale, et où l’Amérique deviendra une grande île de glace tandis que le Groen land, Terre Verte, s’étendra de l’océan à l’océan resplendissant. Du jour où la Politique Verte règnera. Du jour où le Président mimera son discours d’investiture et chantera le State of the Union d’une voix de falsetto. Du jour où les membres de la Cour Suprême siègeront nus avec des perruques poudrées et rendront leurs décisions en javanais. Du jour où le Congrès organisera une pluri-partie et entamera la danse de l’expulsion des lois hors de l’existence.

Notre symbole — l’un des milliers de symboles de notre polysymbolisme— est le Mirliton sacré. La Chayotte. Chayotli. Sechium edule. Le Mirliton (prononciation régionale : « Mella-tawn ») : dans les zones subtropicales, elle est la plante régionaliste par excellence. Elle se répand partout, couvre tout, viole toutes les frontières, ne respecte aucune borne de propriété. Elle verdit dans la promiscuité, l’abondance, l’absence de discrimination. Verte, d’un côté comme de l’autre de la barrière. Elle offre ses fruits à tous, dans une profusion illimitée. La politique Verte, c’est la politique du Mirliton. Le Mirliton contre le militant, la personne mécanique. Le Mirliton contre le complexe militaro-industriel, l’Etat mécanique. Vert vs. Machine. (Ce n’est pas par hasard si le mot « Mirliton » fait également référence à l’instrument de musique le plus populaire et le plus anarchique, le Kazoo. [3]

La politique Verte, c’est la politique de Lagniappe. « Lagniappe », pour nous, Mesechabiens, c’est un quelque chose en plus, qui ne peut être ni vendu, ni acheté ; on le donne gratuitement, il ne se mesure qu’à l’échelle humaine, c’est un échange symbolique, une expression tangible de l’intangible, du non-instrumental, du non-fongible, du communal, de la richesse commune. Un vague souvenir du Don. Un témoignage de l’arriération, de la périphéricalité, de l’atavisme de certaines ethnorégions étranges et éloignées — telles que le Delta du Mesechabe. La politique Verte est la politique de Lagniappe : elle « décrète la Fin de l’Argent ». Elle s’occupe du jour où nous ne serons plus retenus en otages symbolique du Signe du Dollar. Du jour où Tout sera Lagniappe. Et aussi de la nuit !

 

[1] N. d. T. : Train transportant des déchets toxiques. "Poo-Poo" est le terme enfantin pour "caca", et "choo-choo" pour désigner un train

[2] Alfred JARRY, Gestes et opinions du docteur Faustroll, pataphysicien : Roman néo-scientifique. Paris : Charpentier, 1911. pp. 30-31

[3] mais aussi à une patisserie fort appréciée de Fourier. Fourier aime les compotes, le beau temps, les melons parfaits, les pâtisseries épicées connues sous le nom de mirlitons, et la compagnie des lesbiennes. Barthes, Sade Fourier Loyola, section II de « Fourier ».

Exquisite Corpse, 2003 Copyright © 2007 Max Cafard.
Articles de cette rubrique
  1. 1- Principia Logica
    19 août 2008

  2. 2- Principia Logica
    18 août 2008

  3. 3- Principia Logica
    17 août 2008

  4. 4- Principia Logica
    15 août 2008

  5. 5- Principia Logica
    15 août 2008

  6. 6- Principia Logica
    20 août 2008