R.A. Forum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Le monde aujourd’hui > Le Québec contemporain > DUPUIS-DÉRI, Francis.– Québec 1996 : "Une dangereuse confusion". Par Francis (...)

DUPUIS-DÉRI, Francis.– Québec 1996 : "Une dangereuse confusion". Par Francis Dupuis-Déri

On ne les voit jamais que lorsqu’on a peur d’eux.

Léo Ferré, Les Anarchistes

Miss Tic

L’émeute de Québec a-t-elle été provoquée par le chômage chez les jeunes, l’éclatement de la famille, la drogue ou la mondialisation ? [1] L’analyse de la psychologie des foules est toujours hasardeuse et rarement concluante. On peut facilement prouver tout et n’importe quoi. La Ligue antifasciste mondiale (LAM) a pour sa part rapidement désigné le Collectif Démanarchie comme étant l’instigateur de l’assaut mené par 2000 personnes contre le parlement de Québec le soir de la Saint-Jean-Baptiste.

La LAM est un organisme non-gouvernemental qui recueille de l’information sur les groupes néonazis dans le but d’en contrer l’influence. Il reçoit plusieurs dizaines de milliers de dollars en subventions gouvernementales et a su se faire apprécier des médias qui souvent se fient à son expertise lorsqu’ils doivent diffuser de l’information sur les groupes extrémistes. Selon la documentation fournie par la LAM, nous avons appris que le Collectif Démanarchie serait contre l’Etat, contre la police, contre le nationalisme, contre le sexisme et contre la religion. La piste qu’a suivi la LAM semblait prometteuse, mais ce qui est moins clair, c’est pourquoi la LAM recueille de l’information sur les groupes anarchistes.

Il s’agit d’ouvrir n’importe quel livre d’histoire du XXe siècle pour apprendre que le fascisme est à l’opposé de l’anarchisme. Les anarchistes ne veulent pas de chefs, alors que les fascistes rêvent d’un Führer. Le mot fascisme lui-même vient de l’italien fascismo, désignant la doctrine du dictateur Benito Mussolini qui prônait un Etat totalitaire et un nationalisme exacerbé. Le fascisme italien fera école, puisque Adolf Hitler adopte cette idéologie quelques années plus tard.

Et les anarchistes dans tout cela ? Hitler les enverra dans ses camps de concentration avec les Juifs, les communistes, les Tziganes, les homosexuels et les handicapés mentaux. En Espagne, le général Franco se déclare lui aussi fasciste lorsqu’il se rebelle en 1936 contre le gouvernement républicain élu. Tout de suite Mussolini et Hitler dépêchent des troupes pour soutenir leur allié, alors que les démocrates de Paris et de Londres n’osent pas intervenir. Plusieurs centaines de milliers d’anarchistes espagnols se rangeront aux côtés des Républicains et tenteront en vain d’endiguer la vague fasciste.

Léo Ferré, l’anarchiste troubadour, serait bien triste aujourd’hui de savoir qu’un organisme portant le nom de Ligue antifasciste mondiale enquête sur un groupe anarchiste. Bien sûr, les anarchistes méprisent la démocratie parlementaire, tout comme d’ailleurs le cyberdémocrate Theodore Becker à qui Le Devoir consacrait une longue entrevue publiée par hasard le lendemain même de l’émeute, le mardi 25 juin. chacun à leur manière, l’anarchiste et le cyberdémocrate rêvent d’une démocratie directe. Et aujourd’hui, la classe politique du pays mène son jeu d’une façon telle qu’elle mérite en effet peu de respect de la part des citoyens. Que dix premiers ministres discutent d’une réforme constitutionnelle en 45 secondes, alors qu’un onzième s’en lave les mains, n’a rien pour redonner confiance en nos institutions parlementaires

Cela dit, confondre toutes les tendance contestataires n’aidera sûrement pas à éclairer le débat. Si on s’en tient aux définitions de la LAM, Hitler lui-même n’y retrouverait pas ses chats. Les fascistes sont pour un Etat fort, unifié et policier, pour un nationalisme qui glorifie la pureté de la "race", pour les rôles traditionnels dans la famille, etc. L’anarchie, c’est exactement l’inverse. En ce sens, anarchistes comme fascistes sont aujourd’hui en marge. Mais ce n’est pas la même et ce sont des ennemis jurés.

Les anarchistes ont toujours combattu les fascistes, mais ils ont également toujours été trahis par leurs prétendus alliés. Le 24 juin, les anarchistes auraient, selon la LAM, attaqué le parlement. Mais quelle idéologie n’a jamais mené l’assaut contre le symbole de l’autorité ? Les révolutions française et américaine, toutes démocrates furent-elles, ne respectèrent pas le pouvoir d’alors. La LAM, si elle avait existé à l’époque, aurait sans nul doute dénoncé rapidement Washington et Danton. La LAM aurait indiqué à la police royale la cache de Marianne et de Gavroche. Mais alors, si la LAM confond tout, si pour elle fascistes et anarchistes ne font qu’un, il serait bon qu’elle pense à changer de nom, pour s’appeler tout simplement la Ligue anti-marginaux (LAM).


Voir en ligne : Voir aussi "ANARCHISTES AU QUÉBEC. La mouvance anarchiste québécoise est, depuis quelques temps, en ébullition."


[1Article paru dans la rubrique "Opinions" du quotidien Le Devoir, Montréal, Canada, 26 juillet 1996.


Mis en ligne par : CREAGH Ronald

Pour citer cet article :
DUPUIS-DÉRI, Francis.– Québec 1996 : "Une dangereuse confusion". Par Francis Dupuis-Déri,
Dernières modifications : 25 avril 2015. [En ligne].
https://raforum.info/spip.php?article2452
[Consulté le 15 décembre 2017]



DUPUIS-DÉRI, Francis (1966 - )
Articles du même auteur :



[ telecharger pdf]