RAForum

Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Histoires de l’anarchisme : Portraits et Activités des Individus et des (...) > Agendas des années récentes > Agenda 2012. Activités passées > 6 décembre 2012, 34 Montpellier : "La résistance des signes". Peintres (...)

6 décembre 2012, 34 Montpellier : "La résistance des signes". Peintres aborigènes d’Australie.

dimanche 18 novembre 2012

"La résistance des signes".
Peintres aborigènes d’Australie.


Présentation du livre par Sylvie Crossman et Jean-Pierre Barou

La réédition du catalogue de l’exposition éponyme de la Villette, à Paris ( 26 novembre 1997 au 11 janvier 1998 ), devenu un " classique " pour les amateurs et les spécialistes de l’art aborigène, était très attendue.
Nombre des acteurs de la révolte des signes, qui vit se dresser l’Australie aborigène dans les années soixante-dix, ont aujourd’hui disparu et le monde de l’art, face à l’emballement pour cette peinture, efface volontiers le combat audacieux, douloureux que menèrent les grands initiés d’un bout à l’autre du continent pour donner le coup de grâce au génocide culturel sans pareil auquel on les soumettait depuis deux siècles.
Il est ici restitué dans toute sa complexité, à travers des chairs, des formes, des couleurs, des matières, raconté par tous ceux qui ont, d’une manière ou d’une autre, participé à la révélation de ce peuple artiste pour qui créer, c’est résister, et résister, c’est créer.

Sylvie Crossman et Jean-Pierre Barou sont les fondateurs d’Indigène et les éditeurs d’"Indignez-vous !", le manifeste de Stéphane Hessel dont l’onde de choc a résonné dans le monde entier. Ils ont été les commissaires de L’Eté australien (1990, Musée Fabre, Montpellier) et Peintres aborigènes d’Australie (1997-1998, Etablissement public du Parc et de la Grande Halle de la Villette, Paris) qui ont révélé en France les maîtres aborigènes, et notamment ceux de Papunya.
Ils sont auteurs par ailleurs de, ensemble, Enquête sur les savoirs indigènes (Gallimard, Folio actuel 2005) et, séparément, de Sœurs de peau (Sylvie Crossman, roman, Albin Michel, 2008) et L’Œil pense, essai sur les arts primitifs
contemporains (Jean-Pierre Barou, Petite Bibliothèque Payot, 1996).

Jeudi 6 décembre 2012 à 20 h 30 au Centre Ascaso Durruti, 6 rue Henri René - Montpellier.