Accueil > Recherches sur l’anarchisme > Histoires de l’anarchisme : Portraits et Activités des Individus et des (...) > Agendas des années récentes > Agenda 2013.- Activités passées > 3ème Salon des Éditions Libertaires à Lyon

Et hop ! C’est reparti !

3ème Salon des Éditions Libertaires à Lyon

Samedi 23 novembre 2013 de 10 h 30 à 19 h. Dimanche 24 de 10 h 30 à 18 h 30

jeudi 31 octobre 2013, par La Gryffe

Cette année, le salon devrait être pas mal du tout.

Des éditeurs et des revues déjà présents les autres années, des nouveaux aussi, des films, des chorales, une expo, une balade Papyart, de quoi boire et manger et des débats à foison pour nourrir les corps et les cerveaux, la mémoire, la réflexion et l’action.
En plus il est encadré par les multiples activités de en " Novembre, on s’installe... Partout !".

Une mention spéciale à Gérard Mordillat qui animera un débat sur le roman social, le samedi.

Cela se passe à la Maison des Associations, 28 rue Denfert-Rocherau, 69004 Lyon, ou nous vous attendons nombreuse et nombreux.

C’est toujours organisé par le Centre de Documentation Libertaire, les Amis de la Gryffe et la librairie libertaire la Gryffe.

Plus d’informations ici, sur en " Novembre, on s’installe... Partout !"

La transmission sans fil (TSF), sera assurée par Radio-Canut qui émettra en direct du salon.

Éditeurs, diffuseurs, revues, librairies et collectifs présents

  • Éditeurs et revues

Atelier de Création Libertaire, Acratie, Albache, Al Dante, Alternative Libertaire, Antisociales, Chant d’Orties, Chat Chuffit, Cira-Marseille (représente les éditions : AAEL, Agone, CNT-RP, CRAS, Temps Perdu, Égrégores, Indigène, Itinéraire, K’A, L’Atinoir, L’Attrape Sciences, Le Flibustier, Le Mot et le Reste, Spartacus), Coquelicot, Courant alternatif,

l’Échappée, Entremonde, Fakir, Foutou art, Hobo diffusion (représente les éditions : Ab Irato, Altiplano, Bambule, Bons Caractères, Chien Rouge, CMDE, CP Productions, Dans Nos Histoires, Doriane Films, Éditions de la Roue, Éditions des Accords, Éditions du Bout de la Ville, Gatuzain, Humus, L’insomniaque, La Lenteur, Les Nuits Rouges, Nada, Nautilus, Tops Trinquier, Vertige Graphic),

l’Impliqué, Labordage, L’escargot, Éd. Libertaires, Libertalia, Lux, , Monde à l’envers, Monde Libertaire, Noir et rouge, No Pasaran, Passager Clandestin, Pédalo Ivre, la Pigne,

Quel Sport ?, Rue des Cascades, Réfractions, Sao Mai, Silence, Tanibis, Tahin Party ,Temps Critiques, Temps des Cerises, Timult, Union Pacifiste de France, Vampire Actif, Yaka, Z.

  • Librairies

les Chats Noirs, Front libertaire, Librairie la Gryffe

  • Autres stands

Centre de Documentation Libertaire de lyon, blog Superféministe, Radio Canut

Programme des débats et rencontres

Samedi 23 novembre

14 h - 15 h 30

  • « ¡ Viva la social ! » et « Eux et nous »

Présentation à deux voix sur d’une part, l’influence des conceptions anarchistes sur le mouvement ouvrier et paysan latino-américain (Argentine, Équateur, Mexique, Paraguay, Pérou) de 1860 à 1930 et d’autre part, les dernières nouvelles du mouvement zapatiste : cagoules, escargots, pipes et analyses.

Débat avec David Doillon (¡ Viva la social !, éd. Nada) et Guillaume Goutte (« Eux et nous », textes des subcommandants Marcos et Moisès, éd. l’Escargot).

  • Une poubelle nucléaire à 30 km de Lyon ! Venez découvrir ICEDA, future poubelle nucléaire du Bugey

En 2006, l’Etat français et le lobby nucléaire ont décidé d’enfouir les déchets radioactifs à Bure (Meuse) pour mieux les oublier. En attendant la construction du site d’enfouissement, c’est à St Vulbas (Ain), aux portes de Lyon, que seront stockés « temporairement » - cinquante ans minimum – une partie des déchets de l’industrie nucléaire. Ceci sans consulter les habitants de la région, sans prendre en compte les risques naturels et industriels inhérents au site et en sous-évaluant les inévitables rejets radioactifs d’une telle installation.

Débat avec le collectif Stop Bugey.

15 h 45 - 17 h 15

  • Transition et militance

Alors que le mouvement des « villes en transition » multiplie les actions alternatives locales, des militants libertaires britanniques ont publié un texte critiquant la déconnection entre cet activisme et les luttes sociales et écologiques.
Les journées n’ayant que 24h, s’investir dans des alternatives locales, ne nous éloigne-t-il pas (trop) de nos engagements militants ?

Débat avec « Silence  » à l’occasion de la sortie de « Un écologisme apolitique ? Débat autour de la transition » (P. Chatterton et A. Cutier, Écosociété et Silence).

  • Une édition jeunesse libertaire ?

La littérature jeunesse actuelle fait preuve d’un bel engagement depuis déjà plusieurs années, chez les gros comme les petits éditeurs, et sur des thèmes aussi variés que la différence, le racisme, l’homophobie, l’écologie...
Alors pourquoi un éditeur jeunesse libertaire qui se veut par ailleurs grand public ?

Débat avec les éditions Chants d’Orties (littérature jeunesse libertaire).

17 h - 19 h

Le roman « social » de la critique à la révolution.

Débat avec [Gérard Mordillat à partir de la nouvelle édition de « Yorick » paru aux éditions Libertalia (2012).

Gérard Mordillat, est l’auteur de nombreux romans (Les Vivants et les Morts, Notre part des ténèbres, Rouge dans la brume, Ce que savait Jennie), de films (Vive la Sociale, Les vivants et les morts, Le grand retournement) tournés ver la critique et la lutte sociale. Il est aussi documentariste avec Jérome Prieur (La Véritable histoire d’Artaud le Mômo, L’origine du christianisme ) mais aussi accoucheur de textes aux « Papous dans le tête » (France Culture).

Dimanche 24 novembre

11 h 30 - 12 h 30

  • Thessalonique : autogestion, émigrations, résistances et luttes À Thessalonique, les ouvriers d’une usine de colle à carrelage en faillite ont relancé eux-mêmes la production. Dans les centres sociaux, on développe des circuits d’approvisionnement parallèles. Des centaines de médecins se relaient dans une clinique autogérée pour faire face à l’effondrement du système de santé. Des collectifs s’organisent quartier par quartier pour prendre de vitesse l’installation des milices néo-nazies du parti Aube dorée. Non loin, dans les montagnes de Chalcidique, une résistance villageoise acharnée tente d’empêcher l’ouverture d’une gigantesque mine d’or..."

Débat avec la revue Z.

  • Le sport n’a rien de libertaire !

Depuis plusieurs années, Wally Rosell diffuse l’idéologie sportive dans les milieux libertaires et anarchistes. Il entend convaincre que certains sports seraient des alternatives au sport bourgeois, que la beauté du sport-spectacle de compétition transcenderait ses effets politiques d’aliénation massive. Il est vital de déconstruire ce discours de patronage en démontrant que le sport contemporain est une institution totalement unifiée qui participe de la reproduction élargie du système capitaliste. Le sport ne doit pas être fantasmé à partir de ce qu’il n’est pas, il doit être radicalement contesté en fonction de sa réalité effective : l’opium du peuple.

Débat avec Fabien Ollier ( revue « Quel sport ? »)

13 h 30 - 15 h

La résistance allemande au nazisme a duré douze ans et a impliqué des centaines de
milliers d’hommes et de femmes. Elle n’a pas été le fait des officiers ou des évêques mais de gens ordinaires, de militants, d’humanistes... Qui étaient-ils ? Quelles étaient leurs motivations et leurs modes d’action ? Pourquoi cette résistance a-t-elle été occultée ? Pouvait-on résister au Troisième Reich ?

Débat avec François Roux, à partir de son livre (éd. Max Milo)

Cartable électronique, cloud, e-book, Twitter, tablette tactile, Facebook, smartphone, big data…Les nouvelles technologies bouleversent notre rapport au monde, aux autres et à nous-mêmes. Elles donnent l’illusion de la toute-puissance mais recomposent le monde selon leur propre logique, celle de la performance et de l’efficacité libérale. L’homme numérique croit avoir trouvé l’autonomie en se débarrassant des pesanteurs du vieux monde matériel. Pour rester dans la course, il multiplie les machines. Mais ce sont elles qui désormais le possèdent.

Débat avec l’auteur, Cédric Biagini (éd. l’Échappée}}).

15 h 15 - 16 h 45

Louis Lecoin (1888-1971), militant anarchiste a, par une grève de la faim de 24 jours en 1962 pu obtenir un statut pour les objecteurs de conscience. Ce documentaire retrace les moments importants de sa vie : syndicalisme à la CGT, douze années d’emprisonnement pour refus de la guerre, défense de Sacco et Vanzetti et d’autres comme Ascaso, Durrutti et Jover...

Film et discussion avec l’Union Pacifiste de France.

  • Les transformations du rapport salarial

Sur les limites du cycle révolutionnaire des années 1960-70 le capital a effectué sa révolution : les pratiques ouvrières d’absentéisme et de turn over manifestant une critique immédiate du travail ont été retournées en flexibilité patronale et croissance des statuts précaires. Comme activité en crise le rapport salarial devient l’objet d’une reconfiguration importante comme le signalaient encore récemment les dernières réformes de l’ANI. Des réformes qui posent de nouvelles questions sur la place du travail dans la société capitalisée et la nécessité d’y apporter des réponses adéquates en termes de lutte.

Débat avec Gzavier et Jacques Wajnsztejn (Temps critiques).

17 h - 18 h 30

« Le conflit, c’est la vie »

Le conflit est au coeur du projet libertaire. Conflits externes contre le capitalisme, l’État, le patriarcat et plus généralement toutes les formes de domination ; conflits internes, souvent mortifères, mais qui préfigurent peut-être la possibilité d’une libre association de forces libres.

Débat avec la revue Réfractions.

Exposition

«  Franchir la ligne rouge », c’est ce que vous propose piGA avec cette nouvelle expo de dessins d’actualité réalisés entre janvier et novembre 2013.

Projections

  • « Écoutez May Picqueray » Film de Gérard Baissat. 70 mn. 1983. Avec Léo Campion, Daniel Guérin, Denis Langlois, Franck Neveu.

Anarchiste, anti-militariste, syndicaliste, toujours prête à défendre les victimes et à dénoncer les oppressions : telle est May Picqueray (1898-1979). Bretonne, montée à Paris et devenue anarchiste avec S. Faure, elle prend parti pour Sacco et Vanzetti, sauve des enfants pendant la guerre d’Espagne et jusqu’à sa mort, reste fidèle à ses idées.

  • Mouton 2.0 - La puce à l’oreille. Film de Antoine Costa et Florian Pourchi. 77 mn.

Les RFID sont le point de départ du projet de ce film documentaire. Le puçage, la biométrie se généralisent autour de nous, À chaque fois avec de bon prétextes, de bonnes raisons, de bons arguments. Avec la directive européenne concernant le puçage obligatoire des cheptels ovins et caprins, nous assistons à la première obligation d’envergure de puçage du vivant. Une expérimentation grandeur nature dont les industriels se flattent.

  • De la servitude moderne. 52 mn.

L’objectif central de ce film est de mettre à jour la condition de l’esclave moderne dans le cadre du système totalitaire marchand et de rendre visible les formes de mystification qui occultent cette condition servile. Il est avant tout un outil militant qui a pour vocation de faire s’interroger le plus grand nombre et de répandre la critique partout où elle n’a pas accès.

  • Braves gens, n’ayez plus peur. Collectif Panic ! 92 mn.

Le thème du sentiment d’insécurité a occupé une place de plus en plus centrale dans les médias et les discours politiques, notamment lors des dernières campagnes électorales. En parallèle, sous l’influence anglo-saxonne, les politiques de sécurité répressives et mettant à mal les libertés individuelles ont fait leur entrée dans l’administration judiciaire et le monde policier. Pourquoi un tel déchainement ? Quel est l’intérêt du pouvoir à cette quasi "obsession sécuritaire générale" ?

  • « Zones à Défendre », images du collectif ITEM : ZAD NNDL, Occupy Gezi Istanbul...

Visite guidée par Papy@rt !Samedi 23 novembre à 15 heures

Les affiches en sérigraphies et les lieux de leurs créations à la Croix-Rousse 1966-2013. Balade sérigraphique sur les pentes de la Croix-Rousse et rencontres avec les militants d’aujourd’hui, avec Papyart.
Durée 2 heures. Rdv à 15 h devant le CEDRATS, 25 montée St Sébastien, 69001. Retour au salon en bus C18. Possibilité d’acquérir le livret de la visite (20 pages quadri, 5 €).

Chorales


Chantée samedi 23 novembre à 15 h.
Avec la barricade de Saint-Étienne, les Barricades de Grenoble, les Mauvaises Pentes Lyon 1, la chorale des Canulards Lyon 7

Informations pratiques

Maison des Associations, 28 rue Denfert-Rocherau, 69004 Lyon
Bus C13,C18, 45 arrêt Clos Jouve.
Bus 12, arrêt IUFM.
Métro ligne C : station Hénon ou Croix-Rousse. 
 

Restauration légère et bar sur place

Pour tous contacts et informations : la Gryffe, librairie libertaire

Ouverte du lundi au samedi de 14 à 19 heures

5, rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon

Tél : 04 78 61 02 25