R.A. Forum

Accueil > Mots-clés > Personnes citées > RAVACHOL (Francis Claudius KOENIGSTEIN, dit RAVACHOL. Pseud. LÉGER, Léon), (...)

RAVACHOL (Francis Claudius KOENIGSTEIN, dit RAVACHOL. Pseud. LÉGER, Léon), (Saint-Chamond, 14 oct. 1859 - Montbrison, 11 juillet 1892)


Voir aussi :

[Rubriques]
RAVACHOL [Francis Claudius KOENIGSTEIN, dit RAVACHOL. Pseud. LÉGER, Léon ], (Saint-Chamond, 14 oct. 1859 - Montbrison, 11 juillet 1892).

Nombre total d'articles : 9

Articles

Bibliographie
Sources Adam, Paul ; Élisée RECLUS ; RAVACHOL, Éloge de Ravachol. : Groupe de propagande par la brochure (Collection : La Brochure mensuelle num. 69A). (Paris) 1928. 14 p. 19 cm. Comprend : Lettre aux compagnons des « Entretiens » / Élisée Reclus. N° de sept. 1928. Textes parus dans « Entretiens politiques et littéraires » (juil. 1892) CIRA, Lausanne Cour d’assises de la Seine. Exploits (...)

GRAVE, Jean ; MEUNIER, Constantin ; HENRY, Émile ; STEINLEN, Théophile Alexandre ; LEBASQUE, Henri ; RAVACHOL ; PISSARRO, Camille ; RECLUS, Élisée ; JEHANNET ; SIGNAC, Paul ; TOLSTOI, Léon ; DREYFUS, Albert ; KROPOTKINE, Pierre ; NAUDIN, Bernard. Le Mouvement libertaire sous la troisième république, souvenirs d’un révolté
Paris : Les œuvres représentatives, 1930. (Collection : Hier). 303 p. ill. 19 cm Fac-similés de lettres de P. Kropotkine ; ill. Signac, Barbotin, Steinlen, Naudin, etc. ; portraits de Grave, Tolstoï, Reclus, Ravachol, etc. CIRA, Lausanne

MIRBEAU, Octave ; MICHEL, Pierre ; NIVET, Jean-François ; RAVACHOL ; GRAVE, Jean ; DREYFUS, Albert. Combats politiques
Paris : Séguier, 1990. 299 p. 20 cm ISBN/ISSN/EAN : 9782877360838 Recueil d’articles CIRA, Lausanne

MARICOURT, Thierry. Plaidoyer pour Ravachol
éd. Encrage, Amiens, 1997, 125 p. couv. ill. en coul. ; 20 cm Collection : Romans. Bibliogr. p. 125 ISBN 2-906389-78-1 (br.

MAURIN, Charles, peintre symboliste (1 avril 1856-24 juillet 1914)
Peintre graveur et anarchiste, "artiste militant et penseur" écrit de lui Arsène Alexandre (1897). Il collabore à La Revue Blanche dirigée par Félix Fénéon et à celle de Jean Grave, Les Temps nouveaux. On peut citer parmi ses oeuvres un bois gravé de Ravachol entre les montants de la guillotine et quelques croquis de Louise Michel : "Je crois l’avoir schématisée pour l’avenir. Du reste, (...)

CAMPION, Léo. "L’Art de Marcher tout Seul" [sur Zo d’Axa]
Zo d’Axa, de son vrai nom Alphonse Galland — d’aucuns le prétendent descendant direct du célèbre navigateur La Pérouse — est né à Paris, le 24 mai 1864. Issu d’une famille catholique, bourgeoise et fortunée (son père était ingénieur de la Ville de Paris), il fut un mauvais élève et fit à Chaptal des études peu brillantes. A 17 ans, il est Saint-Cyrien. A 18, il s’engage dans les cuirassiers, entrant à (...)

Galerie Flavio Costantini (3)

Il y a un siècle : les lois scélérates. Par Gaetano Manfredonia
Il y a bientôt un siècle, après les attentats retentissants commis par Ravachol et Émile Henry, les parlementaires profitaient de la bombe lancée dans l’enceinte de la Chambre par Auguste Vaillant le 9 décembre 1893 pour faire adopter un premier train de lois répressives les jours suivants. Ces nouvelles dispositions furent complétées – au lendemain de l’assassinat du président Carnot par Sante (...)

ZO D’AXA.- "Zo d’Axa, Écrivain pamphlétaire et journaliste libertaire". Par Charles JACQUIER
Né Alphonse Gallaud, le 24 mai 1864 à Paris, dans une famille aisée - son père est ingénieur de la ville de Paris - , le futur Zo d’Axa, après des études au collège Chaptal, prépare Saint-Cyr. Engagé dans un régiment de cuirassés, il part ensuite dans les chasseurs d’Afrique. Mais l’aventure n’a pas les couleurs escomptées. Le jeune homme s’y ennuie fort et, premier coup d’éclat, il déserte en emmenant la (...)


Bibliographie




Voir aussi :



Chercher une bibliographie avec ce nom : WorldCat






* aide à la recherche