R.A. Forum

Accueil > Mots-clés > Liste matière (CIRA-s) > capitalisme et anticapitalisme

capitalisme et anticapitalisme


Voir aussi : Thesaurus (FICEDL)

Il ne faut pas confondre le "capitalisme théorique" avec le "capitalisme réel", tel qu’il est concrètement institué. La fameuse loi de "la main invisible" qui permet au marché de susciter l’équilibre, relève de la fiction. Les Etats financent le capitalisme réel, par exemple par les subventions à la recherche entreprise par les universités publiques. Ils assurent aussi les banques : celles-ci ont le monopole de l’émission d’argent, et lorsqu’elles font faillite du fait d’une gestion cynique, le Ministère des Finances impose les contribuables pour venir à leur secours. Le capitalisme contemporain est incompatible avec la démocratie par suite du poids des medias sur l’opiniion publique et de celui des groupes de pression au service des conglomérats financiers.


Voir aussi :

[Rubriques]
Le monde capitaliste

Nombre total d'articles : 29

Articles

0 | 10

DUPUIS-DÉRI, Francis éd., Par desssus le marché !
Éditions Écosociété, 2012. ISBN 978-2-923165-86-8 Introduction. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 Francis Dupuis-Déri première partie L’économie de marché en question Le mouvement Occupy et la question des inégalités : ce que le slogan « Nous sommes les 99 % » dit et ne dit pas. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Marcos (...)

BERTHIER, René.- « Crise du travail ou crise du capital ? »
Les Temps Maudits, (Janvier 1998) N° 2. Version électronique

RANCIÈRE, Jacques : « La démocratie est née d’une limitation du pouvoir de la propriété »
Alternative Libertaire : Vous définissez, dans La haine de la démocratie, la démocratie « comme « un "gouvernement" anarchique, fondé sur rien d’autre que l’absence de tout titre à gouverner » (p.48). Faites-vous un lien et si oui, lequel, entre l’anarchisme en tant que mouvement politique et votre définition de la démocratie ? Jacques Rancière L’anarchisme historique peut être analysé à partir de ma (...)

Temps critiques Quelques remarques sur « La farce de la victoire du non »
Textes du débat 1. COLEMAN, Yves. "La farce de la ’victoire’ du non". Du nationalisme des partis bourgeois de gauche et des manœuvres politiciennes de l’extrême gauche, trotskyste et libertaire 2. COLEMAN, Yves. Quelques précisions à propos de "La triste farce de la ’victoire’ du non" 3. Lettre de Xavier 4. COLEMAN, Yves. Réponse à Xavier 5. Lettre de Julien sur la victoire du "non" (...)

DES RUISSEAUX, Manon. Les Diktats du libre marché.
Louise Courteau, éditrice, 2006. 512 p. Maison de diffusion : Prologue (Québec), DG Diffusion (France et Belgique), Transat (Suisse). ISBN : 2892392810 On dit qu’une formation en géographie mène à tout… Femme de terrain, l’auteure en a parcouru du chemin. Elle a une feuille de route bien garnie. Du domaine de la santé mentale au domaine de l’intervention sociale et des communications, d’une année (...)

TERTRAIS, Jean-Pierre. Du développement à la décroissance
Paris : Editions du Monde Libertaire, 2004. (35-Cesson-Sévigné : Impr. Le Gaillard). - 46 p. : ill., couv. ill. ; 21 cm. Bibliogr. p. 44. ISBN 2-903013-91-8 (br. ... de nombreux théoriciens de la « décroissance » abordent la question de la « sortie » du développement en passant sous silence la nécessité d’en finir avec le capitalisme. Pourtant, le capitalisme, voué à une croissance continue, est un (...)

CASTORIADIS, Cornelius. "Le mouvement révolutionnaire sous le capitalisme moderne"
La contradiction fondamentale du capitalisme Le capitalisme est la 1ère société historique dont l’organisation contienne une contradiction interne insurmontable. Le capitalisme est une société divisée en classes. Ces classes s’opposent car leurs intérêts sont en conflit. Mais l’existence de classe et l’exploitation en soi ne créent pas de contradiction, elles déterminent simplement une opposition ou (...)

RUSSIER, Jean-Paul. "GAUCHE, ANNEE ZERO"
Le non a gagné. Cette victoire marque une rupture importante ; elle inaugure un autre moment dans la construction européenne : construite par le haut, par les élites et par l’économie, l’Europe est restée longtemps absente du débat ou, instrumentalisée comme le mauvais objet de la politique, les bureaucrates de Bruxelles. Avec ce référendum, la question de l’Europe s’est posée partout, des machines à (...)

Les aventures du capitalisme en Chine
Notre VRP en chef, le Président de la République est revenu de son voyage dans l’Empire du Milieu, content. Il avait dans sa mallette des tas de contrats signés, paraphés, arrosés qui allaient être d’un grand secours, disait-il, à notre économie qui en a grand besoin. Que simultanément, on ait à supporter une hausse rapide du prix du pétrole, dont une des causes est le développement économique de la (...)

ORWELL, George. Ni capitalisme, ni collectivisme
La confrontation de ces deux ouvrages plonge le lecteur dans la perplexité. Le premier est un éloquent plaidoyer pour le capitalisme du type « laisser faire, laisser passer » et le second un violent réquisitoire contre ce même système. Ils s’appuient dans une large mesure sur les mêmes données, ils citent fréquemment les mêmes auteurs et ils partent tous deux d’une même hypothèse, puisque l’un et l’autre (...)

0 | 10


Bibliographie




Album




Voir aussi :


English



Español



Português






* aide à la recherche