ps


Articles de cet auteur

mercredi 11 avril 2007
par  ps

Invitation à la lecture critique : les fables contre les fictions

L’idéal de l’écrivain anarchiste, c’est donc d’être un « retourneur d’idées » (comme Han Ryner), mais non un dictateur. L’écrivain anarchiste serait, en quelque sorte, celui qui propose une pensée sans vouloir l’imposer, comme le dit le conférencier Sébastien Faure lors du Procès des Trente – parlant des (...)

mercredi 11 avril 2007
par  ps

Eloge de l’inconfort. (Pour une lecture déstabilisante)

La fable de Han Ryner qui conclut Les Voyages de Psychodore (1903) s’appelle « Les Voyageurs ». Les voyageurs n’ont jamais quitté leur pays, mais savent les secrets qui permettent l’échange des âmes. Leur âme peut s’installer momentanément dans un autre corps : « De tels voyages sont créateurs de beautés (...)

mercredi 11 avril 2007
par  ps

Introduction

J’adopterai ici, dans un premier temps, la définition de l’utopie que donne Roger Bozzetto, considérant l’utopie comme un genre littéraire. L’utopie est d’abord une œuvre, rappelle-t-il : elle se présente comme explicitement fictionnelle (on y trouve un narrateur, des personnages, des dialogues, des (...)

mercredi 11 avril 2007
par  ps

Des expérimentations littéraires.- Brève histoire de l/’utopie au dix-neuvième siècle

Les utopies, au sens d’une projection vers l’avenir, ont toujours existé. Le mot, forgé par Thomas More en 1516, a été ensuite appliqué indistinctement à toute les constructions sociales jugées impossibles ou inaccessibles. Le double sens vient au départ de l’homophonie du mot : ou-topia (pays de nulle (...)

mercredi 11 avril 2007
par  ps

La société anarchiste en scène : au présent et au futur.- Les utopistes de La Clairière de Lucien Descaves et Maurice Donnay

II. La société anarchiste en scène : au présent et au futur
En effet, les utopies anarchistes entretiennent toujours un lien étroit avec l’histoire. C’est pourquoi elles sont proches de l’expérimentation. Or, quel lieu pouvait mieux convenir au tableau d’une société libertaire que le théâtre ? (...)