ps


Articles de cet auteur

mercredi 11 avril 2007
par  ps

Une utopie sexuelle : "Escal-Vigor"

En 1899 paraît, au Mercure de France, le roman de Georges Eekhoud. Le titre du roman, Escal-Vigor , désigne un domaine imaginaire situé sur une île mi-celte, mi-germanique, où vient se réfugier le héros, Henry de Kehlmark. Héros inhabituel, Henry aime les hommes. Cette île n’est pas une utopie : les (...)

mercredi 11 avril 2007
par  ps

Un état du discours social sur le sexe à la fin du dix-neuvième siècle.

Les homosexuels sont, avec les femmes, les autres grandes victimes de l’ordre patriarcal. Georges Eekhoud est l’un des seuls, parmi les anarchistes, à venir bouleverser cet ordre. Mais pour bien comprendre ce que Escal Vigor a d’original, il faut s’attarder sur la manière dont la sexualité, en (...)

mercredi 11 avril 2007
par  ps

Les utopies amoureuses

Dans L’Encyclopédie anarchiste, l’article de A. Blicq est suivie d’une entrée intitulée : « Les utopistes et la question sexuelle », signé E. Armand et Hugo Treni . Les auteurs y examinent la place faite à la sexualité, le rôle de la femme et l’éducation des enfants dans un certain nombre de textes (...)

mercredi 11 avril 2007
par  ps

Les enjeux de l’écriture de l’Histoire.- Les écrivains et la Commune : état des travaux critiques

La redécouverte des œuvres sur la Commune, en France, date des années 1950. Plusieurs colloques ont lieu autour de ce thème. Europe consacre, en 1951, un numéro à « La Commune de Paris » , dans lequel une seule communication, celle de Jean Fréville, est consacrée à la littérature . Fréville y distingue (...)

mercredi 4 avril 2007
par  ps

Le rôle de l’utopie chez les anarchistes

L’utopie anarchiste sera donc différente des utopies classiques telles que celles de Thomas More, de Morelly, Fourier ou Cabet. La société libertaire mise en scène dans le texte ne se donne pas pour un modèle à jamais figé, mais reste en relation étroite avec le monde de l’auteur et des lecteurs de (...)