GERMAIN, Emmanuel-Marie. "Le Mouvement anarchiste en Saône-et-Loire (1878-1914)

Université de Bourgogne, Département d’histoire. Mémoire de Master 1 d’histoire contemporaine. Année universitaire 2009-2010 Mémoire préparé sous la direction de Serge WOLIKOW.

GIF - 46.4 ko
Il s’agit des compagnons Garnier, Demeples, Devillard et Viennet, tous condamnés lors du premier procès des "Bandes Noires".

SOMMAIRE

Remerciements - Introduction

Chapitre I : Émergence et structuration d’une tendance anarchiste au sein du mouvement ouvrier de Saône-et- Loire. Le temps des « Bandes Noires »(1878-1887)

A) Une lente rupture avec le socialisme : un anarchisme « spontané » ? (1878-1882)

1) Naissance de sociétés secrètes après la grève de 1878.

a) Aux origines de la contestation :l’échec de la grève de 1878

b) Lutter contre le "système Chagot"

c) La première « Bande noire »

c1) La Marianne c2) Un groupe anarchiste ?

2 )Les chambres syndicales et la tentation de l’action directe

a) Le rôle de Jean-Baptiste Dumay

a1) Promouvoir la propagande socialiste a2)Un personnage ambigu

b) La deuxième Bande noire : les chambres syndicales

c) L’influence des milieux anarchistes

d) Les prémices de la propagande par le fait

3) L’émeute du 15 août 1882 : la première émeute anarchiste

a) Un "mouvement de protestation populaire"

b) Le temps des procès

c) Une émeute saluée par les milieux anarchistes

d) Un anarchisme spontané ?

B) La construction d’une identité politique : un anarchisme « conscient » ? (1882-1884)

1) « La bande noire » anarchiste

a) La fin des chambres syndicales

b) Une culture politique anarchiste ?

c) Revendication d’une identité anarchiste

2) La guerre sociale

a) Le temps des dynamiteurs

b) La lutte contre les traitres

c) Mort aux bourgeois !

3) Un mouvement gangrené

a) Désœuvrement et opportunisme

b) Le rôle des mouchards

c) L’agent provocateur

C) Montée en puissance et recul du mouvement : un anarchisme « organisé » ? (1884-1887)

1) Vengeance et Organisation

a) Un difficile apaisement

b) Le feu couve sous la cendre

c) Organisation du mouvement à l’échelle départementale

d) La réunion du 5 Juillet : la venue de Monod en Saône-et-Loire

2) Changement de stratégie et crise identitaire

a) Réorganisation du mouvement

b) Des nouveaux moyens et des nouveaux thèmes de propagandes

c) La défection des anarchistes du Creusot

3) Un mouvement à l’agonie

a) Une poignée de militants

b) Des actions isolées

c) La fin des bandes noires

Conclusion du premier chapitre

Chapitre II : L’ère du « repli sur soi » : Recul et renaissance du mouvement libertaire en Saône-et-Loire. (1887-1899)

A) "L’increvable anarchisme" (1887-1893)

1) Un nouveau "paysage anarchiste"

a) Le déclin du Creusot et de Montceau

b) Des individus isolés

c) Tournus et Romanèche : nouveaux centres de l’activité anarchiste ?

2) Le rôle des réseaux dans la survie du mouvement

a) Les liens avec Lyon et Dijon

b) La participation aux congrès anarchistes

3) Une vaine propagande ?

a) L’enjeu d’un 1er mai révolutionnaire

b) Une propagande discrète et "informelle"

B) Le temps de la répression (1893-1894)

1) Les lois scélérates et leur application

a) De l’apogée de l’attentat anarchiste à l’application d’une législation d’exception

b) Les perquisitions

2) La traque des anarchistes

a) L"anarchisme, un délit d’opinion ?

b) La "paranoïa" policière

c) Brouiller les pistes : une réponse à la répression ?

C) La renaissance de la propagande anarchiste sous l’impulsion de Lucien Weil (1895-1899)

1) Un dynamisme retrouvé

a) L’arrivée de Weil dans le département et la création d’un nouveau groupe anarchiste

b) La sociabilité anarchiste : les soirées de famille

2) Le temps des conférences

a) Le développement d’une "culture anarchiste"

b) Tournée de conférences d’orateurs anarchistes majeurs : vers un anarchisme "éducationniste-réalisateur" ?

Chapitre III : "La dispersion des tendances" : Les mouvements anarchistes en Saône-et-Loire (1899-1914)

A) D’une grève à l’autre : l’agitation permanente (1899-1901)

1) Un anarchisme conquérant : des groupes ouverts au mouvement ouvrier

a) Les groupes de Chalon-sur-Saône et de Montceau-les-Mines

b) Une propagande intense

c) Un rapprochement avec les socialistes ?

2) Les anarchistes, fer-de-lance de l’agitation ouvrière ?

a) Radicaliser le mouvement ouvrier

b) Une constante agitation

c) Vers l’émeute permanente : du 2 juin au 5 août

3) Les anarchistes marginalisés : un dynamisme brisé

a) Les arrestations après l’émeute du 5 août

b) Les anarchistes en marge des grèves de 1901

B) "Un monde éclaté" : l’anarchisme en crise ? (1901-1908)

1) La fin des groupes anarchistes

2) Le syndicalisme : un nouveau moyen de militer

a) Les anarchistes et le mouvement syndical

b) Le syndicat des mineurs de Montceau-les-Mines et l’anarcho-syndicalisme

3) Le triomphe d’un thème anarchiste : l’antimilitarisme

C) Cohésion ou "dispersion des tendances" ? (1908-1914)

1) Des nouveaux moyens de se regrouper : une cohésion retrouvée ?

a) Le syndicalisme et l’antimilitarisme

b) Du Cri de Saône-et-Loire à la "Fédération révolutionnaire de Saône-et-Loire"

c) Des groupes anarchistes affiliés à la "fédération anarchiste"

2) Propagande : la "dispersion des tendances" ?

Conclusion générale

Annexes

Sources et bibliographie


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 14 septembre 2012
par  R.C.

CHAPITRE III : « La dispersion des tendances » : Les mouvements anarchistes en Saône-et-Loire [1899-1914]

Texte précédent A) D’une grève à l’autre : l’agitation permanente (1899-1901) 1) La fin des groupes anarchistes En ce début de XXème siècle, comme le suggèrera Bouhey, l’anarchisme est un « monde éclaté ». D’abord, les violents débats d’idées au sein même du mouvement contribuent à le disperser en plusieurs (...)
vendredi 14 septembre 2012
par  R.C.

Chapitre III : "La dispersion des tendances" : Les mouvements anarchistes en Saône-et-Loire (1899-1914)

Texte précédent : B) "Un monde éclaté" : l’anarchisme en crise ? (1901-1908) 1) Des nouveaux moyens de se regrouper : une cohésion retrouvée ? a) Le syndicalisme et l’antimilitarisme Il faut bien comprendre que ce que nous avons développé précédemment, à savoir le développement des idées libertaires (...)
vendredi 14 septembre 2012
par  R.C.

Conclusion générale

Texte précédent C) Cohésion ou "dispersion des tendances" ? (1908-1914) L’ambition de notre mémoire était de bâtir l’histoire du mouvement anarchiste à l’échelle de la Saône-et-Loire de ses balbutiements durant la grève de 1878 jusqu’à l’entrée de la France dans la Grande Guerre. Nous l’avons vu, à la (...)