R.A. Forum

Home > Recherches sur l’anarchisme > Société et culture > Ethique > URTUBIA, Lucio. Ma Morale anarchiste

URTUBIA, Lucio. Ma Morale anarchiste

Editions Los Solidarios, 2004. 176 p.

LUCIO URTUBIA est né à Cascante (Navarre) en 1931. En 1954, après avoir déserté, il se réfugie en France et travaille comme ouvrier du bâtiment. En 1957, c’est la rencontre de sa vie avec Fancisco Sabaté, dit Quico, le célèbre guérillero anarchiste. Commence alors, pour financer la lutte contre Franco et l’impérialisme, une longue série « d’expropriations » (braquages), de « récupérations » de matériels divers (notamment d’imprimerie), de fabrications de faux papiers et autre fausse monnaie, d’enlèvements...

En 1979, il passe à la vitesse supérieure et fait imprimer pour plusieurs milliards d’anciens francs de faux travellers chèques. Ce sera le début des ennuis et de la légende car, devant l’ampleur et la qualité de l’arnaque, la First National City Bank en sera réduite à mettre un genou en terre et à « négocier ».

Ce livre, écrit par Lucio, nous conte tout cela. Cette saga d’aventures à la Robin des Bois tapissée de rencontres avec les GARI, des militants d’Action Directe et d’ETA, Che Guevara, des voyous, des ministres...

Mais ce livre nous conte également le pourquoi de tout cela. C’est-à-dire l’essentiel.

Car contrairement à ce qu’on pourrait croire, en effet, Lucio n’est pas un voleur. Oh, certes, il n’a cessé de commettre des vols. Mais pas un seul centime n’a été dans sa poche. Tout était pour la cause. Pour des groupes d’action. Des syndicats. Des caisses de grève. Pour aider des prisonniers... Mieux, toute sa vie, pour gagner son pain, Lucio a travaillé comme maçon. C’est ce qu’il appelle sa morale anarchiste.

Une morale qui est aussi la notre tant il est vrai que dès lors qu’il n’y a pas de profit personnel et que tout va à la révolution, voler les riches n’est pas du vol mais un devoir.

Dans ces conditions, c’est peu dire que le fait que ce livre ait obtenu le « Grand Prix Ni Dieu ni Maître 2005 » est tout sauf... du vol !

Maylis Obrian

Lucio URTUBIA
Grand Prix "Ni Dieu ni Maître", Merlieux, 2005
Photo: Maryvonne Nicola Equy

View online : Source de cet article


Contributor : CREAGH Ronald

To cite this page:
URTUBIA, Lucio. Ma Morale anarchiste,
What's new: 26 November 2005. [Online].
https://raforum.info/spip.php?article3006
[Accessed on 18 October 2017]


Chercher ce titre sur WorldCat



[ Download the article (pdf)]