R.A. Forum

Accueil > Mots-clés > Personnes citées > STIRNER, Max (Bayreuth, 1806/10/25 - Berlin, 1806/06/25). Pseud. de Johann (...)

STIRNER, Max (Bayreuth, 1806/10/25 - Berlin, 1806/06/25). Pseud. de Johann Caspar SCHMIDT

Philosophe.- - Stirner est un surnom que ses condisciples lui avaient donné, mais qu’il a gardé ensuite comme nom de plume


Voir aussi :

[Rubriques]
STIRNER, Max (1806-1856)
STIRNER, Max (1806-1856)
STIRNER, Max (1806-1856)
STIRNER, Max (pseudo di Johann Caspar Schmidt) (nato a Bayreuth, 25 octobre 1806 - morto a Berlino, 25 junio 1856)

Les sites référencés :


(fr) Max Stirner au sein de projet LSR : http://www.lsr-projekt.de/poly/frms.html

Nombre total d'articles : 47

Articles

0 | 10 | 20

NETTLAU, Max. Bibliographie
Gepubliceerde werken "Errico Malatesta. (4 Dec. 1853-22 Juli 1932), Grondslagen, Anarcho-syndicalistisch tijdschrift, I, 6. Pag. 127-132. [Amsterdam], 1932. "Een levensbeschrijving van Engels door Gustav Mayer. [Door] N. [M. Nettlau]." /Nettlau, Max. Amsterdam, 1935. Grondslagen, Anarcho-syndicalistisch tijdschrift, IV, 4. Pag. 89-95. Overdruk uit : Over Buonarotti, (...)

L’AMINOT, Tanguy. « Max Stirner, critique de la religion et des Lumières »
dans Philosophie des Lumières et valeurs chrétiennes. Hommage à Marie-Hélène Cotoni. Textes réunis par Christine Mervaud et Jean-Marie Seillan, Paris, L’Harmatan, 2008, p. 427-442.

L’AMINOT, Tanguy.« Max Stirner et Rousseau dans Eumeswil de Ernst Jünger »
dans Rousseau et l’Allemagne édité par Reinhard Bach, T. L’Aminot et Catherine Labro, Montmorency, Siam-JJR, 2010, p. 153-164.

TANGUY L’AMINOT, Max Stirner. Le philosophe qui s’en va tout seul.
L’Insomniaque, 2012. 208 pages ; 15 x 22. ISBN : 978-2-915694-59-8

KERIGNARD, Sophie. "Les femmes, les mal entendues du discours libertaire ? : de la fin du dix-neuvième siècle à la Grande guerre"
Thèse de doctorat : Histoire : Paris 8 ; sous la dir. de Michèle Riot-Sarcey. 4 vol. (722 f.) : ill. [S.l.] : [s.n.], 2004. Notes, Bibliogr. et sources f. 611-709. Index Résumé de l’auteure Le discours anarchiste sur les femmes, de 1880 à 1914, est d’abord analysé avec trois théoriciens : Pierre-Joseph Proudhon, Max Stirner et Michel Bakounine. Deux événements historiques influencent aussi les (...)

STIRNER, Max. De l’Education (Le faux principe de notre éducation, Les lois de l’école)
par Günther Freitag et Jean Barrué, Spartacus - René Lefeuvre, février-mars 1974, 104 p.

JOUBERT, Daniel. Marx versus Stirner suivi de Le fantôme de l’opéré : petit Joubert illustré
l’Insomniaque, octobre 1997,189 p.

DETTMEIJER, Diederik. Max Stirner, ou la première confrontation entre Karl Marx et la pensée antiautoritaire
L’Age d’homme, 1979, 270 p.

ARVON, Henri. Max Stirner ou l’expérience du néant
Paris, Seghers, collection « philosophes de tous les temps », 1973.

ARVON, Henri. Henri Arvon, Aux sources de l’existentialisme : Max Stirner
PUF, coll. Epithémée, 1954, 187 p.

0 | 10 | 20


Bibliographie




Album




Voir aussi :


English



Esperanto



italiano



Português



Deutsch




Chercher une bibliographie avec ce nom : WorldCat






* aide à la recherche