R.A. Forum

Accueil > Mots-clés > Liste matière (CIRA-s) > ésotérisme

ésotérisme


Voir aussi : Thesaurus (FICEDL)

On entend par ésotérisme des connaissances réservées aux seuls initiés.

La recherche de pratiques ésotériques a entraîné à classer sous ce terme des courants aussi divers que la Kabbale, le Soufisme, l’Hermétisme chrétien ou une certaine littérature taoiste [1], ou encore l’alchimie.

Cet inventaire à la Prévert a incité les érudits à établir des caractéristiques communes. Ainsi, le philosophe René Guénon (1886-1951) considère que l’ésotérisme est un ensemble de connaissances et de pratiques liées à une Tradition unique de l’humanité [2]. Ce savoir donnerait accès à un savoir aussi ancien que l’humanité, un savoir universel mais présenté sous des formes diverses. Ce savoir serait "transcendantal", supérieur à celui de la raison.

En fait, l’ésotérisme s’est développé sous des formes multiples, dont certaines sont ultra-conservatrices. Ce fut le cas de Giulio Evola, dit Julius (1898-1974), écrivain fasciste, qui considérait que la société moderne était vouée à la décadence parce qu’elle reniait le principe de l’autorité.

L’ésotérisme a cependant connu d’autres formes, et il a suscité l’intérêt de certaines anarchistes, qui à divers moments de leur histoire subirent cette influence. Ce fut le cas, par exemple, du peintre suédois Yvan Aguéli (Abdul-Hâdi), qui aurait initié René Guénon à l’islam ésotérique. On peut citer aussi Paul Adam, Ananda Coomaraswamy, la jeune Alexandra David-Néel, Henri-Gustave Jossot, Bernard Lazare, Leda Rafanelli, et plus récemment Peter Lamborn Wilson [pseud. Hakim Bey].

Ronald Creagh


[1Roger T. Ames, "Daoism", Encyclopædia Britannica Ultimate Reference Suite Chicago : Encyclopædia Britannica, 2011.

[2A noter que Tradition s’écrit ici avec un T majuscule


ce mot matière n'est pas encore lié


Voir aussi :





* aide à la recherche